Vous êtes ici:

Travail de rue

Les équipes mobiles se mobilisent pour connaître et prendre en compte les personnes vivant à la rue, faire en sorte qu’elles n’y restent pas ; tenter d’en limiter les effets, enrailler le processus de marginalisation, redonner sens à l’existence, susciter l’espoir sans promettre l’impossible.

L’accompagnement social à la rue demande du temps ; celui de la réappropriation d’un espace des possibles ; possible rencontre, possible lien, possible soin, possible retour vers les autres.

C’est aussi une observation des phénomènes d’errance et de squat, d’identification des problématiques spécifiques du public qui oblige à adapter et à inventer de nouvelles réponses socio-éducatives.

Les équipes se font régulièrement accompagner par l’infirmier mis à disposition par le CHRU pour les diagnostics sanitaires mais aussi pour aider au partenariat et faire le lien avec les établissements de santé (hôpitaux, MSL, LHSS…).

Le partenariat intègre l’ensemble des acteurs de l’hébergement, des accueils de jour, des services sociaux dans leur globalité, mais aussi du réseau sanitaire et psychiatrique, par notamment une relation de travail privilégiée avec les équipes de Diogène. Cette organisation est plus que nécessaire pour une prise en charge socio-éducative, administrative et médicale de la personne rencontrée, dans le respect de ses choix de vie, de ses opinions.

Un travail de prospection est aussi effectué afin d’identifier des lieux susceptibles d’abriter des personnes isolées qui ne font pas appellent à nos services, ni à aucun autre parfois.

La CMAO est soutenue par :

chru-lille_01.jpg

 

 

 

 

 

La CMAO tient aussi à remercier :