Vous êtes ici:

Coordination des équipes mobiles

La coordination des équipes mobiles réunit de manière régulière les intervenants de rue professionnels et les maraudes bénévoles, sur des temps de réunion et de réflexion collectifs.

Elle a pour objectifs de communiquer sur le fonctionnement de chacun, d’apporter une meilleure cohérence dans les interventions professionnelles et bénévoles auprès du public à la rue et de travailler sur la mise en place d’outils communs. La mission est assurée par un travailleur social à mi-temps.

Coordination des maraudes de 1ères nécessités

Présentation du partenariat avec la Mairie de Lille et ventilation du projet

La volonté de la Ville de Lille est d’avoir des données exhaustives sur les acteurs des maraudes du territoire. Ces maraudes sont désormais dans l’obligation de faire une demande d’occupation du domaine public à la mairie pour se voir délivrer un arrêté. La Ville propose d’approcher ces associations et de les intégrer dans le dispositif des maraudes coordonnées par la CMAO.
Dans l’objectif d’équilibrer ces maraudes de 1ères nécessités, un groupe de travail a été mis en place et s’est réuni 17/02/2015, le 27/03/2015 et 21/04/2015. Plusieurs axes de travail ont ainsi pu être développés.

Une présentation des outils et du projet de continuité de l’aide est prévue dans le cadre d’une réunion d’équipe opérationnelle. L’objectif étant que ses membres soient bien informés de l’existence du travail réalisé et qu’ils puissent ainsi communiquer à leur tour sur le fonctionnement du dispositif des maraudes de premières nécessités de l’agglomération.

  • Axes de travail :
  • Travail de recueil des informations relatives à l'activité des maraudes de 1ères nécessités.
  • Travail sur la couverture du territoire et la continuité du dispositif

- Présentation et intégration des associations au sein de la coordination

- Connaissance des jours d'activités, déplacements et horaires des maraudes

- Couverture géographique : Elaboration d'une cartographie des maraudes

- Améliorer la continuité : Travail à une meilleure organisation des interventions bénévoles

 

Présentation de l'outil Calendrier

Il s’agit d’un calendrier partagé sur internet qui rassemble les maraudes de 1ères nécessités ayant intégrée la coordination des équipes mobiles. Ce calendrier informe jour après jour du fonctionnement des maraudes existantes (jours, horaires, emplacements, type d’aide).  Cet  outil a été validé par l’ensemble des équipes mobiles présentes lors des réunions.

Pour retrouver ce calendirer sur cette page : Calendrier des maraudes de 1ères nécessités

Il peut aussi être importé dans son agenda (Outlook par exemple). Sélectionner l’option « Ouvrir le calendrier » … «  à partir d’internet », Copier/coller le lien suivant :

https://www.google.com/calendar/ical/f9s8h3nvdi8ael5oulsgl007u0%40group.calendar.google.com/public/basic.ics

Ce calendrier partagé n’est à ce jour modifiable que par la coordination des équipes mobiles. Les informations complémentaires et rectifications seront à transmettre à la coordination des équipes mobiles par le biais du « Formulaire de description du fonctionnement de la maraude » à renvoyer à bweyn@cmao.fr ou slobel@cmao.fr .

 

Présentation du guide et de la carte des maraudes de 1ères nécessités et des accueils de jour de l’agglomération lilloise actualisé pour la période d’avril 2015 à octobre 2015

La cartographie situe les maraudes de 1ères nécessités ayant intégrées la coordination des équipes mobiles. Elle indique également l’emplacement des accueils de jour de l’agglomération (liste non exhaustive). La cartographie est intégrée au guide des maraude et ce guide se divise en 2 secteurs: le secteur Lille centre et le secteur VNE (Roubaix, Tourcoing, Wattrelos,…) et autres de l’agglomération lilloise. Ces guides resteront valides jusqu’à l’ouverture de la prochaine période hivernale.

Le guide des maraudes est réactualisé pour la période d’avril 2015 à octobre 2015 et il est prêt à être diffusé. Des informations complémentaires ont été rajoutés suite à sa présentation sur les temps de réunion (Fonctionnement des accueils de jour, numéros utiles, cartographies).

La transmission du guide s’effectuera dans un premier temps par email. Un document PDF sera transmis en pièce jointe et imprimable. Cet email sera à destination de l’ensemble de l’équipe opérationnelle, des partenaires de la CMAO et des équipes de rue. Le format A3 est à privilégier pour l’impression du secteur Lille centre.  La distribution du guide pourrait ensuite être réalisée au sein des centres d’hébergement, des hôpitaux, par les équipes mobiles, les agents de médiation du métro (Citéo)…

 

Présentation du formulaire de description du fonctionnement des maraudes

Le formulaire a pour fonction de renseigner sur le fonctionnement de chaque maraude intégrant la coordination des équipes mobiles. Il pourra être un support à la transmission des informations entre les associations, la CMAO et la mairie qui délivrera les arrêtés nécessaires à l’occupation de l’espace public.

 

Mobilisation d’initiatives citoyennes bénévoles au sein de maraudes existantes

Lille Ville Solidaire (LVS) précise dans son compte rendu de la réunion des maraudes du 27/01/2015, qu’il est important que la ville de Lille connaisse tous les acteurs existants sans freiner la prise d’initiative. Des aides spontanées peuvent également être coordonnées.

La coordination n’a pas la possibilité de recenser toutes les initiatives citoyennes (qui par ailleurs naissent surtout en période de fête et pendant la période hivernale) et ne peut donc établir de partenariat alors qu’il s’agit d’actions spontanées. Les candidats au bénévolat sont donc invités à prendre directement contact avec les associations ou à se rendre à la maison des associations au 74 Rue Royale à Lille.

 

Travail en amont de la période estivale, à une meilleure organisation des interventions bénévoles

  • Etat des lieux : Quels sont les indicateurs qui permettent d’évaluer le besoin d’une aide de première nécessité sur la période estivale ?

 

Les chiffres

Les maraudes sont invitées à communiquer à la coordination avec leurs propres outils le nombre de repas distribués selon les périodes, ce qui constituera à l’avenir un indicateur pour évaluer la demande sur le secteur occupé.

 

Les secteurs

Les équipes de rue évaluent la demande d’aide alimentaire comme étant faible en soirée dans les quartiers périphériques. Ils expliquent la présence de sans abris dans ces quartiers en journée par une fréquentation des accueils de jour qui répondent ordinairement aux demandes d’aide de première nécessitée.

Certains de leurs bénéficiaires viennent incontestablement des quartiers périphériques pour retrouver une aide alimentaire régulière en soirée sur le centre ville. Néanmoins, La maraude des Restos du Cœur qui s’était engagée à effectuer un repérage pour évaluer cette demande témoigne qu’il n’y aurait pas de réel besoin de maraude alimentaire sur la périphérie. L’association rappelle que leurs maraudes (véhiculées) sont prêtes à intervenir sur demande dans les différents quartiers de la ville et que le 115 pourra dans ce cas transmettre les demandes.

 

  • Quelles sont les pistes d’action ?

L’anticipation des besoins à l’aide du calendrier des maraudes de 1ères nécessités 

Les journées sans interventions pouvant désormais être anticipées en consultant le calendrier, les distributions précédentes pourraient être plus copieuses, mais cette réponse reste insuffisante au regard du contact humain. La période de mi-juillet jusqu’à la 2ème semaine du mois de septembre est particulièrement mal desservie en aide alimentaire. Les samedis, l’aide alimentaire est quasi inexistante entre mai et octobre.

 

Les  repas proposés par les CHRS (orientation sur appel au 115)

Les personnes à la rue peuvent contacter le 115 pour demander à être orientés vers une structure d’hébergement pour y prendre le repas du midi. Ce dispositif a été mis en place il y a plusieurs années dans le cadre d’un projet de stage à la CMAO. Le nombre de places disponibles est limité comme suit :

  • 2 places hommes Eole pont neuf
  • 2 places mixtes à Capharnaüm
  • 2 places mixtes à l’Abej Hôtel Social

L’observation faite par le 115 indique que sur les 20 premiers jours d’avril, soit 120 repas, seulement 40 orientations ont été réalisées. Néanmoins, la demande sur la période estivale étant plus importante compte tenu de la fermeture des accueils de jour, une demande d’augmentation du nombre de repas à distribuer en CHRS pourrait être envisagée.

 

Le repérage et l’intégration de nouvelles maraudes à la coordination

La collecte d’information sur le fonctionnement de nouvelles maraudes permettrait de les intégrer à la coordination. Il serait alors possible que ces nouvelles équipes interviennent sur des créneaux encore inoccupés.

Une rencontre préalable avec les représentants de la maraude serait essentielle afin de déterminer si leur intervention respecte bien l’intérêt des personnes en situation de sans abrisme et de grande précarité   Le formulaire de description de la maraude serait alors complété et cet outil servirait de support de communication à l’attention des mairies qui délivreraient les autorisations nécessaires.

 

Evaluation des moyens humains, logistiques et alimentaires pouvant être mis en place 

Les associations pourraient envisager de demander à leurs bénévoles de renforcer l’action de distribution d’autres associations. Ces « transferts » pourraient ainsi permettre de maintenir ou bien développer des maraudes durant la période estivale. Selon les associations présentes, la mairie doit apporter son soutien pour répondre à la problématique de l’aide alimentaire durant la période estivale sur l’agglomération. Les associations sont invitées à faire l’inventaire des moyens qu’elles pourraient mettre à disposition pour organiser des maraudes durant la période estivale.

L’association L’île de Solidarité indique qu’il travaille avec certains supermarchés qui fournissent des denrées alimentaires invendues chaque mardi et jeudi. Durant la période de fermeture de l’association, ces denrées sont récupérées par des représentants de l’association qui les redistribuent aux personnes à la rue. L’association accepterait de partager ces denrées dans la mise en place d’une tournée collaborative. L’association déclare aussi être d’accord pour prêter du matériel pour ces distributions (bacs, glacières…).

Le Secours Populaire pourrait mettre à disposition leur local durant les horaires d’ouverture de l’accueil de jour, pour stocker des aliments, du matériel ou pour préparer une distribution.

La protection civile pourrait effectuer une demande de moyens humains et matériel (véhicule) sur une période précise pour un besoin réel.   La coordination des équipes mobiles serait à l’initiative de cette demande car en capacité à évaluer ce besoin.

L’ordre de Malte indique que leurs maraudes sont principalement effectuées par des étudiants qui sont indisponibles durant la période de congés estival.

Les Restos du cœur ne pourront pas apporter d’aide alimentaire, matérielle ou humaine durant la période de fermeture de l’association.

L’association Unit’Aide maintiendra sa maraude chaque vendredi soir mais ne peux connaitre à l’avance le nombre de bénévole qui seront présents.

La CMAO pourrait éventuellement être sollicité pour la mise à disposition de moyens de transport et d’agent d’accueil afin d’accompagner des bénévoles dans le cadre de maraudes de 1ères nécessités durant la période estivale.

Les associations sont invitées à questionner leurs bénévoles sur leurs disponibilités durant la période estival pour éventuellement réfléchir à la mise en place d’une maraude collaborative. L’organisation de ce type de maraude pourrait hypothétiquement être développée sur la base du volontariat entres les associations et la CMAO : Les denrées alimentaires fournies par les supermarchés le mardi et le jeudi seraient récupérées par les agents d’accueil de la CMAO et stockées à l’accueil de jour du Secours Populaire à Fives. Des bénévoles issus des différentes associations prépareraient la distribution en utilisant le matériel mis à disposition par l’île de Solidarité et la cuisine de l’accueil de jour du Secours Populaire. Une maraude de trois bénévoles et un agent d’accueil pourrait tourner deux fois par semaine pour effectuer des distributions alimentaires.

La CMAO est soutenue par :

chru-lille_01.jpg

 

 

 

 

 

La CMAO tient aussi à remercier :